Plant de Pomme de Terre

Sections > Les sections spécialisées > Plant de Pomme de Terre

Section spécialisée Plant de Pomme de Terre

La section des producteurs de plant de pomme de terre  a été fondée par les  trois  organisations professionnelles reconnues par arrêté ministériel : Comité Nord, Bretagne Plants et Comité Centre et Sud, regroupées au sein de la FN3PT (Fédération Nationale des Producteurs de Plants de Pommes de Terre). Elle est gérée par la FN3PT.

 Qui est concerné ?

Les producteurs de  Plant de Pomme de Terre certifié (ou pomme de terre de semences), organe de reproduction asexué de la pomme de terre, destiné donc à la replantation.

Le plant de pomme de terre certifié bénéficie de toute la traçabilité officielle (généalogie, résultats des contrôles en végétation et post-contrôle) requise, notamment, en cas de suspicion de maladie de quarantaine.

Comment est financée l'indemnisation pour les producteurs de Plant de Pomme de Terre

Le financement de la part professionnelle des indemnités est assuré :

  • par la cotisation volontaire perçue par les 3 OP auprès des producteurs de plant de pomme de terre servira à alimenter le fonds. Elle est de 45€ par hectare .
  • par une contribution de la section commune

Les risques couverts pour les producteurs de Plant de Pomme de Terre

Tous les organismes nuisibles aux végétaux éligibles sont ceux listés en dangers sanitaires de catégorie 1 ou 2 au sens de l’arrêté du 15 décembre 2014. Pour les pommes de terre, il s’agit surtout des suivants:

  Nom commun Nom scientifique
  Viroïde PSTVd Potato Spindle Tuber Viroid
  Virus TSWV Tomato Spotted Wilt Virus
  Pourriture annulaire Clavibacter michiagensis sp. sepedonicus
  Pourriture brune Ralstonia solanacearum
  Stolbur  
  Galle verruqueuse Synchytrium endobioticum
  Maladie vermiculaire Ditylenchus destructor
  Nématodes à kyste Globodera rostochiensis et pallida
  Nématodes à galle Méloidogyne Chitwoodi et Fallax
  Altise des tubercules Epitrix tuberis, Epitrix similaris, Epitrix subcrinita
  APLV Andean Potato Latent Virus
  APMV Andean Potato Mottle Virus
  AVB, oca strain Arracacha Virus B, oca strain
  PBRV Potato Black Ringspot Virus
  PVT Potato Virus T
  Nom commun Nom scientifique
  Zebra chips Candidatus Liberibacter solanacearum haplotypes des Solanaceae et son vecteur Bactericera cockerelli

 

Le producteur est indemnisé notamment pour les pertes occasionnées par la lutte obligatoire :

  • la destruction des lots contaminés,
  • le déclassement des lots dits « probablement contaminés »,
  • les pertes liées au réensouchement.

Les conditions techniques

Les producteurs doivent :

  • être à jour de leurs cotisations à la section commune du FMSE et à la section spécialisée plants de pommes de terre
  • respecter les mesures de précaution qui constituent le cahier des charges de la section et la règlementation sanitaire

Le cahier des charges techniques pour les producteurs de Plant de Pomme de Terre

  1. Utiliser exclusivement des plants certifiés sur l’ensemble de l’exploitation ou des exploitations concernées par l’ensemble de matériel utilisé, tant aux champs que dans les bâtiments. En cas de recours aux services d’entreprises de travaux agricoles, le matériel devra être lavé et désinfecté avant toute intervention sur l’exploitation.
  2. En cas d’introduction de plants d’origine étrangère (destinés à la production de plants ou de pommes de terre pour la consommation humaine ou l’industrie) un test est réalisé avant plantation par un laboratoire agréé sur les principaux ONQ (bactéries de quarantaine et nématodes à galle) à partir d’un échantillon prélevé par un inspecteur SOC
  3. Les lots d’origine étrangère, même testés négatifs, doivent être plantés et récoltés en dernier. Toutes les mesures de précaution de prophylaxie dans les bâtiments et lors des manipulations doivent être prises. Le triage, le calibrage et le conditionnement de ces lots doivent être réalisés après les résultats des tests bactéries « automne ».
  4. L’irrigation et les traitements avec des eaux de surface (étangs, lacs, rivières, eaux collinaires, etc.) sont proscrits.
    Des dérogations pour l’irrigation sont néanmoins possibles dans certaines conditions.
  5. Les cultures de plants dans les zones d’épandage des usines sont proscrites.
    Des dérogations à cette mesure sont néanmoins possibles dans certaines conditions.
  6. L’épandage de boues issues d’usines, de stations d’épuration (ex. Achères, etc.), de déchets verts ou de tous autres déchets de recyclage est proscrit les 4 années précédant la culture de plant.
    Des dérogations à cette mesure sont néanmoins possibles dans certaines conditions.
  7. S’engager à effectuer une traçabilité de toutes les opérations sur les parcelles et sur les plants. Il est conseillé d’utiliser « INFOPLANTS » de la FN3PT (traçabilité interne professionnelle en liaison avec les données officielles de contrôle).
  8. S’engager à fournir, en cas de requête des services officiels (SOC et DGAL) et de l’OP, tous les éléments de traçabilité prouvant le respect des mesures de précaution et des règles officielles en vigueur et acceptées.
  9. Les mesures listées aux points 1 à 8 précédents, y compris les mesures dérogatoires, s’appliquent aussi aux champs utilisés dans le cadre des locations ou échanges de terres.