Espace adhérents        

Bienvenue sur le site du Fonds national agricole de mutualisation du risque sanitaire et environnemental


Le mot du président


FMSE: Le choix de la solidarité professionnelle

En cette fin d’année 2015 les crises sanitaires qui touchent une partie de l’élevage montrent la pertinence des choix que nous avons faits collectivement en créant, il y a deux ans, notre fonds de mutualisation.

Le choix de la mutualisation entre tous les secteurs de production nous permet de disposer des ressources nécessaires pour faire face à ces crises, avec un levier important sur le financement public.

Nous avons choisi de donner la priorité à la prévention : en indemnisant des pertes économiques dues aux mesures de lutte, nous pouvons accompagner des politiques sanitaires indispensables pour protéger nos cheptels et nos cultures, et pour maintenir nos marchés extérieurs.

En deux ans le FMSE a grandi, avec dix sections spécialisées qui ont pu indemniser plus de 1400 agriculteurs touchés par des incidents sanitaires, grâce aux cotisations de leurs adhérents et aussi à celles de tous les agriculteurs affiliés. En 2016 nous poursuivons nos efforts pour répondre aux attentes de nouveaux secteurs de production et pour couvrir un plus grand nombre de risques sanitaires.

Avec l’équipe du FMSE et avec tous ses administrateurs, je vous souhaite, très chaleureusement, de bonnes fêtes de fin d’année.

Joël LIMOUZIN

  • Points d’information

    Programmes d'indemnisation
    Le programme des pertes 2016 liées au Cynips du châtaignier est en cours de traitement. Les programmes Sharka et ECA 2016 seront traités prochainement

    Les programmes d'indemnisation 2016 Campagnols (coûts de la lutte contre les campagnols) sont en cours de traitement au FMSE.

    Le programme d'indemnisation 2016 concernant la lutte contre le nématode Meloidogyne est terminé.

    Le programme Tuberculose bovine 2016/2017 est en cours de traitement. Le programme FCO 2015 est en cours de clôture pour la partie "zone règlementée" gérée par l'Etat.